Prix de la Traduction de documentaires télévisés 2019 - Entretien avec Caroline Barzilaï

Lauréate, avec Malkiel Itzhaky, du Prix de la Traduction de documentaires télévisés pour Golda Meir, Premier ministre

Félicitations pour votre récompense ! C’est la deuxième fois que vous recevez le prix ATAA de la Traduction de documentaires télévisés. Qu’est-ce que cela avait changé en 2017 ?

Le changement concerne essentiellement la perception de mon propre travail. Même avec 20 ans d’expérience, je remets sans cesse en question mes pratiques. D’autant que dans notre profession, nous n’avons que peu de retours des clients ou de l’enregistrement des comédiens… Je suis amenée à beaucoup réécrire. Souvent, je me demande si c’est ce qui est attendu. Ce Prix me confirme que j’ai la bonne démarche.

Prix de la Traduction de documentaires télévisés 2019 - ​Entretien avec Malkiel Itzhaky

Lauréat, avec Caroline Barzilaï, du Prix de la Traduction de documentaires télévisés pour Golda Meir, Premier ministre

Félicitations pour ce prix ATAA de la Traduction de documentaires télévisés ! Que ressentez-vous d’avoir été primé ?

J’ai été surpris de remporter le Prix car c’était mon premier travail de voice over. Avant d’adapter Golda Meir, Premier ministre, j’avais seulement été sollicité pour traduire des passages d’hébreu. Aussi, ce Prix m’encourage à continuer. L’hébreu est ma langue familiale : comme je ne l’ai jamais étudiée, je ressens parfois le syndrome de l’imposteur… Mais aujourd’hui je peux me dire que j’y arrive !