Impact professionnel du Covid-19, bilan provisoire

Le 21 mars dernier, quatre jours après le début du confinement en France et sept jours après la fermeture des écoles, nous avons lancé un questionnaire afin de commencer à mesurer l'impact de la crise du Covid-19 sur nos métiers et nos vies. Il a été clos hier soir, 1er avril. Voici une synthèse des données recueillies.

En premier lieu, l’ATAA remercie les 283 auteurs, qu’ils soient membres ou non de notre association, qui ont pris la peine de répondre à ce sondage. Il est certes encore imparfait et parcellaire, et il faudra évidemment le compléter par un questionnaire plus précis pour évaluer l’ampleur de nos pertes. Mais il va nous permettre de transmettre des chiffres concrets aux pouvoirs publics et à nos sociétés d’auteurs, ainsi qu'à nos clients directs ou indirects qui n’ont sans doute pas en tête toute la difficulté de notre situation, et c’est extrêmement précieux.

Le Covid-19 et les traducteurs

À l'annonce de la fermeture des établissements scolaires à partir du lundi 16 mars, l'ATAA envoie un message à tous les commanditaires, distributeurs, diffuseurs et laboratoires de post-production.
Pour surmonter les difficultés qui s'annoncent, toute la chaîne doit rester solidaire.

Madame, Monsieur,

La fermeture des établissements scolaires dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 a des conséquences sur les capacités de travail des parents de jeunes enfants. L’ATAA sait combien les entreprises ont là des problèmes complexes à gérer avec leurs salarié.e.s et elle tient à vous exprimer sa sollicitude dans cette crise.

Nous souhaitons également attirer votre attention sur le fait que les traducteurs adaptateurs, en majorité des femmes, seront également affectés par ces mesures exceptionnelles et que le travail à la maison ne simplifie pas toujours la vie professionnelle. Il nous a paru nécessaire de vous contacter aujourd’hui au nom de l’ensemble de nos adhérentes et de nos adhérents pour vous demander de prendre en compte le caractère exceptionnel et provisoire que cette situation impose et de faire preuve, dans la mesure de vos possibilités, de compréhension quant aux délais des travaux en cours.

Très cordialement,

Isabelle Miller, présidente de l’ATAA